La rentrée d’un côté, les rêves de l’autre.

Ou bien les cauchemars. Madame Pimpin a fait un rêve bien flippant cette nuit (alors en préambule il convient d’avertir que cet article n’a ni queue ni tête mais bordel, faut évacuer les émotions) (dans cet article, Madame Pimpin renonce également à sa pudeur et à sa dignité – enfin, ce sont des attributs qu’elle a laissé il y a bien longtemps sur la table d’auscultation le jour de son HSG).

Donc, dans son rêve, ou plutôt dans son cauchemar, elle allait aux WC (dédicace Biquette). Tout à coup elle se rendait compte que ses poils du frifi étaient devenus aussi longs que des cheveux de princesse. Mais des super longs cheveux, avec des anglaise, bouclés, soyeux (rigole pas ça sera peut-être fashion dans vingt ans) genre une coiffure de mariée des années 80, là -dedans. Et figure toi que ce n’est pas très pratique des anglaises dans le frifri, pour aller aux WC. Pour s’essuyer, Madame Pimpin était donc obligée de préalablement écarter les mèches de cheveux de la cuvette, occupation peu ragoutante.

Et puis elle parvenait enfin à atteindre la cible munie de son papier toilette. Qu’elle ressortait, je te le donne en mille, maculé de sang (pas de symptômes pendant quelques heures hier, voilà le résultat). Le rêve trop LOL quand tu ne penses précisément qu’à ça toute la sainte journée. Dans son rêve, tout le monde était bourré. Elle sortait donc de l’endroit où elle se trouvait (manifestement les chiottes d’un bar sordide) et se rendait sur le parking, là où l’attendait son bus (dans ce rêve, la PimpinMobile était devenue un bus rétro bleu marine, un peu genre car de CRS des années 60 quand j’y pense). Dans le bus se trouvait Madame Trop Belle, une super chouette copine de Grande Ville dont elle ne t’a pas encore parlé tellement elle serait intarissable à son sujet, tellement elle l’aime et tellement elle l’admire. Bon, même dans le rêve elle était surprise de trouver là Madame Trop Belle, rapport au fait qu’en vrai elle la voit à peine une fois par an. Madame Trop Belle n’était pas bourrée, et elle conduisait Madame Pimpin aux urgences. Sur place, une écho révélait que la situation n’était finalement pas si inquiétante a priori, et sur ces entrefaites elle s’est réveillé sans avoir le temps de plus profiter de la présence de son amie.

Voilà pour le rêve.

Ce matin, c’était la rentrée. Madame Pimpin, stressée et traumatisée par son rêve chelou, n’a pas très bien dormi et s’est réveillée avant le réveil. Elle s’est levée, et s’est précipitée comme un seul homme sous la douche avec une seule idée en tête : en finir avec sa capillarité du frifri. C’est pas que ce soit non plus la friche industrielle dans ce coin là, hein, n’allons pas colporter des ragots invérifiables. Mais bon, ce n’était pas la préoccupation première on va dire, le poney étant soumis à une interdiction de s’approcher à moins d’un mètre du frifri sous peine de low kick, parce que merci bien mais Madame Pimpin n’a pas envie de tenter le diable et n’a pas la tête à la gaudriole. Il y avait donc un peu de boulot, mais dieu merci comme Madame Pimpin a le poil souple elle peut se permettre d’attaquer au rasoir, même pas peur. Et BIM dans ta face, les anglaises, en trois minutes c’était réglé. Ou comment conjurer le fucking rêve de marde.

Puis Madame Pimpin s’est rendue en cours. Au cours de son discours d’accueil, le Directeur de la Chouette Ecole s’est montré très sympathique, et à moment il a abordé les cas pouvant conduire à suspendre provisoirement la formation. Il a cité les changements professionnels ou les changements dans la vie privée, les difficultés passagères et… les passagers clandestins. Il a précisé que c’était déjà arrivé et que dans ces cas là, pas de panique, on trouve des solutions, on suspend et on reprend tranquillement l’année suivante, une fois la situation stabilisée ou le bébé bien intégré. Je ne raconte pas comme Madame Pimpin s’est sentie bizarre à cette annonce. Entre « ma pauvre fille, attends un peu avant de t’imaginer que ça parle de toi » (revoilà Lisbeth) et « Uuuuh, trop bien une école où on a le droit de faire un bébé ! » (Britney bonsoir). Et puis, vvvvt vvvvvt, le téléphone vibre. Un sms d’encouragement de… Madame Trop Belle… Bordel ça va pas quand même être un rêve prémonitoire alors ?

Et il y a eu la pause. 5 minutes, la pause.

Et Madame Pimpin est allée au toilettes. Deux chiottes, 10 nanas.

Pas de longues mèches de cheveux mais une légère trace de sang. Les larmes étaient déjà là, et une grognasse venait déjà d’actionner la poignée du WC.

Respire à fond, et rechecke c’est pas le moment de chialer. Petit mouchoir blanc, tamponnage. Sa mère la p*te, pas de sang dans la cible… Mais une petite trace au tamponnage latéral. Cette quiche de Madame Pimpin s’est juste microcoupé son frifri ce matin quand elle en décousait avec son rasoir à anglaises. Nan mais sérieusement. Faut quand même être sacrément CON pour aller se MICROCOUPER LA CHATTE dans une période pareille. V’là le coup de pression.

Traumatisée par tout ça, Madame Pimpin s’est presque jetée sur la prof qui assurera le cours de samedi pour la prévenir qu’en raison d’un RDV médical impossible à décaler samedi midi, elle sera probablement en retard, voire même ne pourra pas revenir l’après-midi. Cette mauvaise expérience a clairement démontré que cette fois Madame Pimpin ne serait pas capable de constater un problème à l’écho et retourner vaquer à ses occupations comme une âme en peine. Elle n’aurait plus la force.

A part ça l’école est vraiment chouette et prometteuse, et les cours ont démarré sur les chapeaux de roue… C’est parti !

62 réflexions sur “La rentrée d’un côté, les rêves de l’autre.

  1. Ah oui, ça pour un rêve bizarre,ça en est un.
    En même temps, se raser le frifri à 6h du mat, ça me viendrai pas à l’esprit.
    Le coup du SMS de madame trop belle va fait de l’effet dans la narration! C’est fou quand même. Du coup j’ai bêtement eu peur pour l’épisode toilette.
    Tu stresserais pas pour samedi par hasard?
    Cool que ça se passe bien dans cette école pour l’instant.
    Bisous

  2. bon alors il paraît que les cheveux dans les rêves c’est la force ! vlà que LS et Britney s’incarne dans ton rêve (Britney en cheveux de frifri trop lol!). J’étais morte de rire à la lecture de ton article, dommage que je ne me souvienne pas de mes rêves (en même temps je ne fais rien pour m’en souvenir, méfiante la fille..). mais bon l’état d’esprit « je veux y croire mais je veux pas m’accrocher au cas où »..on est en plein dedans hein ?! allez bisous et croisage pour samedi. allez ptite Patate : banzaï on a dit!!!!

    • Eh bien la force était parmi nous aujourd’hui :)
      Bisous Miss Smile, contente d’avoir lu de rassurantes nouvelles chez toi en attendant mardi.
      Le croisage mutuel continue !

  3. **tain, Madame Pimpin, j’ai eu trop peur !!
    Bon allez, on se ressaisit, bonne fin de semaine,occupée à apprendre, et je te souhaite une très jolie rencontre samedi !

  4. T’es con sérieux ! Non mais t’as pas honte de te/nous créer des frayeurs de la sorte. File moi tes rasoirs, j’envoie de la cire (‘fin bon, jvais en acheter exprès pour toi). Pas de non c’est pas la peine, tu m’envoies tes rasoirs bordal !
    Sinon, coooool pour l’école ! Bisous et tu as bien fait de parler à la prof’, car j’espère que tu n’auras pas envie d’y retourner rien que pour savourer un peu plus cet aprem’ avec toi, ce petit et ta moitié ! Bisous

    • LOL mais si je t’envoie mes rasoirs je vais me faire suspecter de terrorisme :) je crois que je vais me laisser pousser le frifri pendant quelque temps ce sera plus sérieux !

  5. Ok ok ok. On respire et on se calme! Pas de panique. Nan mais sans déconner t’as fait flipper tout le monde, à commencer par toi !!! Bon, promis, je m’en vais analyser ta vie nocturne dès que j’ai un petit temps. Bisous et… 3, 2, 1… se détendre!!!

    • Oui à commencer par moi je me suis demandé comment j’allais sortir de là alors que mon sac était resté en salle de cours… Gros coup de flippe ! Se détendre, le nerf de la guerre ! Des bisous Julys

  6. Oh le stress…
    je peux pas m’empêcher une interprétation à la noix: y aurait pas un lien entre « les anglaises » et la peur que « les anglais débarquent »?
    Profite bien de ta formation (c’est combien de jours par semaine?) et vivement samedi! Bises

    • Mais oui figure toi que cette interprétation m’est aussi venu à l’esprit. C’est tordu tout de même… La formation c’est 4 jours par mois en présentiel pendant 2 ans (+ boulot perso assez énorme) puis 6 mois pour la rédaction du mémoire. On est samedi et j’ai survécu ! Bisous Kaymet !

  7. Je te jure t’es dingue ! Mais bordayl tu m’as fait rigoler avec ce surréalisme en milieu touffesque… Y a pas à dire notre subconscient est wild lui aussi…
    Samedi n’est plus très loin. Laisse ton frifri tranquille d’ici là. Tout va bien se passer et non tu ne sécheras pas les cours de l’après-midi. <3

    • Bah tu m’étonnes, ça chauffe là dedans, à relecture tête reposée je me suis dit mais WTF?! pour le reste, j’ai stressé toute la semaine mais tu avais raison : je suis retournée en cours même si la concentration n’était pas au top :)
      Des gros bisous <3

  8. Le Geek et moi tenons à te faire savoir que nous avons eu peur et de demandons de bien vouloir arrêter de te raser le frifri à l’aube, c’est pas bon ni pour ta peau, ni pour notre santé mentale ;)
    Bon sinon, les poils de frifri en cheveux de princesse, j’adore le concept ^^
    Je suis ravie que ta rentrée se soit bien passé :)
    Gros bisous et vivement samedi <3

  9. Moi tu m’as bien fait rire avec ton récit de Frifri !!! Bon je t’avoue que tu m’as fait stressée aussi ! Contente que tout roule ! Vivement samedi !!!!!!!!!! Bisous bisous

  10. Moi aussi j’ai eu peur, t’exagère Samsonette !
    Mais je comprends ton angoisse et c’est une bonne chose que tu l’évacues ainsi, même si les réveils sont « space » du coup. Il paraît que les femmes enceintes font davantage de cauchemars, donc c’est normal.
    C’est super que tu te plaises sur les bancs de l’école : c’est un joli projet personnel qui t’occupera un peu l’esprit loin de la Grande Boîte ! :-) Mais du coup je me demandais : tu y vas tous les jours à l’école, ou seulement à temps partiel ?

    • LOL, Samsonnette !
      Oui l’école c’est à temps partiel pour la partie présentielle (4j / mois ce qui présente l’énorme avantage de permettre de garder son boulot sans trop faire ch… le patron) mais il y a beaucoup de travail à côté. C’est une super opportunité ! Si ça t’intéresser je peux te donner des infos par mail. Gros bisous Ciconia !

      • Ah d’accord ! Tu vas être bien occupée alors ! Oui pourquoi pas quelques infos en MP, c’est gentil ! Ce ne serait pas pour moi car je bosse à mon compte, mais c’est toujours bien de découvrir le concept au cas où ça pourrait intéresser quelqu’un de mon entourage :-)
        A tout de suite sur ton dernier post (je ne veux pas spoiler sur celui-ci !!!) ;-D

  11. Mis à part le fait que j’étais morte de rire (à l’intérieur seulement, je suis au boulot quand même) en lisant tes histoires d’anglaises du frifri, j’imagine combien tu as du voir ton coeur s’arrêter de battre à cause de cette foutue microcoupure de marde. Va falloir passer à un autre moyen de coupe capillaro-frifri, ou garder la coupe princesse ! Bon, sinon suis quand même ravie que cette chouette école soit, ben chouette et prometteuse. Peut-être que le temps des trucs vraiment chouettes est bien installé pour toi :-) Et ça nous ravit !!

    • Grave, j’étais vraiment mal, même si avec du recul c’est plutôt cocasse ! Ca va être coupe princesse je pense, halte aux émotions trop secouantes :)
      Oh la la, le temps des trucs chouettes, oh oui, mais pour nous toutes alors bordal. Des bisous, et trop contente que Mister Papabio ait dit oui faut vraiment que tu nous parles de lui ! Hâte de savoir ce que tu auras comme stim. Gros bisous Nounette

  12. Toi, t’as une vie de dingue et le jour et la nuit. Le coup des anglaises je suis quand même morte de rire. Ça devait pas être drôle le pire, mais ton style inimitable me fait toujours marrer ;-)
    Enjoy ta rentrée, parce oui, il parlait de Toi et de ton passager pas si clandestin !!

  13. D’habitude je suis une lectrice de l’ombre sur ton blog (car oui, il y a des bienveillant(e)s dans l’ombre qui croisent les doigt pour toi! :) ) et quelle frayeur boudiou!!!
    Bon ton rêve m’a quand même bien fait marrer, le reveil aussi avec ta douche et ton rasoir, mais le coup de la coupure non non non! Faut pas faire ça hein! On est nombreu(ses) à attendre ton écho de samedi avec impatience et les bonnes nouvelles qui vont avec!
    Des bisous,
    LittleBird

  14. J’avoue, j’ai bien ri, surtout au terme de « friche industrielle »…et je n’étais pas inquiète, j’ai du sentir que la chute ne serait pas dramatique!!! ;)

  15. Argh ! Le microcoupage de foufoune qui tue ! Comme tu m’as fait peur !!!!
    Question : tu vas en parler à Maitre Reiki de ce rêve ??? ;-)

  16. Marde t’es *on avec ton frifri! j’ai eu peur! vais te donner les coordonnées de ma tondeuse magique, parce que quand tu auras LE gros bidon tu verras que c’est le bordal d’attaquer l’élagage de cette partie du jardin! ;)
    Gros bisous et contente que les nouvelles soient toujours bonnes…croisage pour samedi.

    • Baaah oui je sais, punaise si j’avais su j’aurais laissé tout ça tranquille ! Les nouvelles vont dans le sens d’un partage d’adresse de tondeuse magique :)
      Bisous Pasqune !

  17. Pinaise, les anglaises du frifri, trop la classe quand même.
    Que d’angoisse tout ce bordal.
    Vivement samedi pour vous deux alors, heureuse que tu recommences à nous raconter ta vie!
    Gros bisous.

  18. Dire que samedi je suis pas chez moi ………. mais ça m’empechera pas de penser fort à vous 2 ! Hein :)
    Et tant mieux pour la chouette école, au moins ça occupe (un peu) l’esprit ;)
    Par contre, on arrete de martyriser sa toison de frifri à 6h du mat, ça ne donne que des sueurs froides !
    bisous bisous

  19. Oh nan, mais je le sais pourtant = ne jamais lire les articles de Madame Pimpin au boulot au risque que mon oisiveté soit démasquée !!!
    J’ai ri mais alors ri !!!
    La coupe de cheveux/anglaises/mariage 80’s c’est trop trop pour moi !!!
    Arrêtes de jouer à Pimpin aux doigts d’argent, ça t’évitera des frayeurs…
    Gros bisous

  20. Je n’ai pas pu retenir un éclat de rire avec ton histoire de frifri à l’anglaise et comme dit 28 jours et des bananes, au boulot, ça le fait pas Madame Pimpin ! Bon, faut arrêter aussi de nous faire des frayeurs, ça a bien fait retomber le sourire après l’anecdote du frifri. Aller, demain un beau rendez-vous avec bébé Pimpin. Bises !

  21. Je pense à toi ! Espère lire un beau billet trèèès vite (mais je me fais à l’idée que décalage horaire oblige, ce sera pas avant demain pour moi).
    Je t’embrasse fort.

  22. Je surkiffe les anglaises soyeuses au frifri, ça donne limite envie d’essayer… tu verras, avec ton gros bide, tu ne pourras bientôt plus te le raser le frifri, alors avec la complicité de Monsieur Pimpin tu pourras tenter les anglaises pour l’accouchement ;-p

    Bisous z’à vous tous que vous êtes <3

  23. C’est chaud les rêves chez toi^^ J’ai frôlé la crise de tachycardie   Oufffffff c’est bon je suis pas tombée… J’ai juste glissée de ma chaise!
    Euh … je suis d’accord avec les autres, débarrasse toi de ces rasoirs trop de frayeurs ;-)
    Bonne rentrée madame Pimpin ! Bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s