Programme des festivités

début mai 2010 : arrêt pilule.

début juin 2011 : début des essais « actifs ».

mars 2012 : FC à 12SA passées.

début octobre 2012 :

  •  bilan hormonal RAS
  • C20, premier cycle de Clomid et Duphaston (sans monito)

novembre 2012 :

  • spermogramme RAS
  • C21, deuxième cycle sous Clomid et Duphaston (+ Oesclim huile d’onagre)
  • premier monito (et seul du cycle) à J10 : RAS
  • suivi de l’ovulation par température : a priori RAS

décembre 2012 :

  • troisième cycle sous Clomid et Duphaston (+ Oesclim et huile d’onagre)
  • Monito #2: écho de contrôle à J8 : 1 follicule de 12mm
  • déclenchement de l’ovulation par injection d’ovitrelle à J14 (pour un follicule « pas gros »)
  • courbe de température = OK
  • TG négatif àJ30, J1 le lendemain.

janvier 2013 :

  • quatrième cycle sous Clomid et Duphaston (+ Oesclim et huile d’onagre)
  • Monito #3 : écho de contrôle à J10 (et seule du mois): 1 follicule de 15mm, deux autres plus petits
  • déclenchement de l’ovulation par injection d’ovitrelle à J12 (pour ovulation à J14)
  • TG –

février 2013 :

  • pause dans le traitement
  • prise du RDV en PMA pour mars
  • hystérosalpingographie à J10 : utérus petit et rétroversé, trompes fines et perméables, HSG normale.
  • Débrief à J11 : prescription du test de Hühner pour J15.
  • Ovulation à J14.
  • Hühner à J15 : 6/12. Quelques rares spermatozoïdes, glaire vraiment pas top.  => tiendrait-on enfin un début d’explication ou bien l’ovulation de J14 a-t elle compromis le score ? C’est le premier examen qui déconne.
  • Docteur Ponte décale le RDV PMA d’une semaine : rencontre prévue le 14 mars.
  • Pas de J1 à l’horizon, TG+ le 27 février, taux de b-hcg à 152.

mars 2013 :

  • le 2 mars, trois jours plus tard, taux de b-hcg à 321. C’est peu.
  • le 4 mars, taux de b-hcg à 355. C’est mort. Visite aux urgences, RAS.
  • le 5 mars, debrief avec le Docteur Colley. On envisage la suite.
  • le 6 mars, taux de b-hcg à 359. Pas de saignements, pas de douleurs. C’est inquiétant.
  • le 7 mars, annulation du RDV PMA.
  • le 8 mars, taux de b-hcg à 474.
  • le 9 mars, la fausse couche 1 c’était il y a un an.
  • 12 mars, GEU confirmée par la cinétique du taux (532) toujours rien à l’écho, injection de méthotrexate pour stopper le développement extra-utérin. Saignements à partir du lendemain.
  • le 16 mars, taux à 1350. Saignements moins intenses. Un sac gestationnel de 8mm apparaît à l’écho, ainsi qu’un gros hématome. Le tout dans l’utérus. Ce n’est pas une GEU. C’est une grossesse évolutive. Endommagée par le méthotrexate.
  • le 21 mars, après un jour et une nuit de douleurs et de saignements intensifié, la Petite Chose s’en est allée à 8SA.

avril 2013 :

  • RDC à J28 post fausse-couche.
  • pause blog, pause traitements, pause gygy : plus de forces.
  • fin du cycle post-fc à J28.

mai 2013 : 

  • reprise du blog, mais pas des traitements.
  • comme on ne se refait pas, méthodes parallèles (pré-seed, acupuncture pour détendre tout ça).
  • spotting dès 10 dpo, tout comme l’an passé.
  • arrêt du spotting, reprise, arrêt, fin de cycle anarchique.
  • TG- à J33, J1 le lendemain.

juin 2013 :

  • Chasse à l’ovulation, TO+ le 3 juin, en déplacement. Dommage. Espérons que les bestioles soient coriaces.
  • Petite visite chez l’ostéo pour se remplumer les chacras suite à FC2.
  • Début des dpo, début des symptômes.
  • Anesthésie générale pour opération de l’oeil le 13 à 10dpo. Si avec ça on enfonce pas le clou de la loose…
  • J1 à 11dpo. Soit c’est un mauvais calcul, soit ça pue les cycles déréglés.

juillet 2013 :

MAIS BORDEL, ON VA LA FAIRE CETTE PAUSE ???

  • cycle de 32 jours, J1 douloureux physiquement et moralement précédé de presque deux semaines de spotting.

Août 2013 :

  • cycle de 33 jours, J1 inexistant mais pas moins douloureux moralement précédé de plus deux semaines de spotting.
  • RDV avec un nouveau gynéco : Docteur Caméléon, spécialiste en infertilité, le 21 août.
  • Bilan hormonal J3 : tout est « dans les clous », mais l’AMH reste tout de même bien basse (2,5), et le taux de FSH est passé de 7,2 à 8,3 en un an. Débrief en octobre.

Septembre 2013:

  • On attend que C6 se termine et on attaque un cycle « à blanc » sous pilule, pour refaire le test de Hühner.
  • Docteur Merveilleuse commente le bilan hormonal par téléphone. Pour elle tout est normal.
  • Spotting dès J19, C7 débarque à J24.
  • Test de Hühner de champions : 90% de mobiles dont 75% rapides, score d’Insler 11/12.
  • On attend que C8 se pointe, sans espoirs pour C7 puisque sous pilule. Si J1 pouvait attendre le 9 octobre il serait bien aimable.

Octobre 2013 :

  • 9 octobre, débrief avec Docteur Caméléon : vu l’écart de résultat entre le hühner stimulé et le hühner au naturel, on ne va pas rester jouer : ce sera IAC si possible avant la fin de l’année.
  • 30 octobre, résultats du spermogramme version PMA, avec test de survie et capacitation. Résultat : Tératozoospermie sévère.

Novembre 2013 :

  • RDV avec le biologiste de la PMA sur demande du Caméléon : FIV or not FIV ?
  • La fragmentation est bonne, not FIV.

Décembre 2013, IAC1 :

  • 2 décembre, RDV avec le Caméléon. En route pour l’IAC.
  • 4 décembre, première injection de Ménopur 75.
  • J8, 2 follicules entre 12 et 14 mm. E2: 51/LH: 2,6.
  • J11, un follicule à 18,5, endomètre à 8, on déclenche.
  • 14 décembre, IAC1 à J13.
  • Fin de l’année, fin du sketche. TG- le 30/12, J1 deux jours plus tard.

Janvier 2014 :

  • 1er janvier : J1. Et bonne année.
  • J3. Début de stim (ménopur 75) clandestine en attendant que le Caméléon rouvre son cabinet.
  • J6. Caméléon valide la stim pour IAC2.
  • J8 : E2=109 / LH=2, 3 follicules (9mm à droite, 12mm à gauche)
  • J10 : E2=194/LH=2,3, 2 follicules (12mm à droite, 17mm à gauche).
  • J11 : E2=339 / LH=1,8, on déclenche à l’ovitrelle.
  • J13 : E2=279 / LH=25 : D-DAY pour l’IAC (douloureuse)
  • J31 : TG+

Avril 2014 :

C’est une déclaration de grossesse gémellaire qui partira par la poste un lundi matin ensoleillé, et qui mettra un terme à ce blog trop public pour la suite.

Publicités

5 réflexions sur “Programme des festivités

  1. aller! il faut pas te décourager. Tu sais que tu peux tomber enceinte c’est déjà bien. Une pause ne te ferait pas de mal.Parfois c’est nécessaire pour repartir du bon pied dans sa tête. Moi avec 2012, j’ai du faire une pause de 5 mois pour me sentir d’attaque. Même si ce n’est toujours pas gagné en ce qui me concerne.
    On croise les doigts.
    bises

    • Merci Madame Pivoine. 2012 c’était vraiment l’année de la loose hein !
      Pour la pause c’est en cours, depuis mars. Enfin sur le papier parce que dans la tête c’est pas ça :)
      Bises je croise les doigts pour toi aussi alors !

      • Je sais Dame Pimpin,
        La pause est plus facile à dire qu’à faire. Trouver des erzats n’est pas facile non plus. Notre parcours constitue une seconde peau!
        Courage et bon repos.
        Pour moi ca n’a pas pris. Next times!! C’est ce qu’on dit qu’en on n’a rien d’autres à dire! Next times!

  2. Après plusieurs années de recherches internet « pma », « infertilité » et compagnie, je pensais avoir fait le tour, et en fait non, je découvre ton blog seulement aujourd’hui ! (Mais qu’a fait google jusqu’ici ?)
    Tu n’es pas seule dans tes galères conceptionnelles, je passe par là aussi (fc, geu, etc.) et, issue d’une famille où les enfants sont souvent faits par accident, je ne peux pas m’arrêter de penser que la vie est vraiment injuste.
    Comme toi, j’ai pu me rendre compte qu’il y avait des voisines de galères autour de nous, plus que je ne m’imaginais. Même triste pour elles, la frustration et l’impuissance sont toujours là.
    Mais il faut s’accrocher et essayer d’avancer telles les amazones sur le parcours du combattant. Déterminées, féroces et avec des cicatrices. Quand yen a une qui fatigue les autres l’aident à sortir la tête de la bouillasse et à se relever !

    Quant à tes galères félines, je les partage également car j’ai proposé à mon charmant véto de mettre en place une formule d’abonnement, ou « 2 pattes réparées, une gratuite ». Qu’est ce que je ne ferais pas pour mon substitut de maternité …

    Je reviendrai te lire avec plaisir et surtout accroche toi !

    • Nan mais google : Allô quoi.Eh non, nous ne sommes pas seule… Malheureusement, et heureusement. Tu as raison on est des amazones, et faut pas qu’on s’arrête d’avancer. Des caresses de rétablissement pour ton « substitut de maternité », et des bises pour toi. Merci d’être passée par là tu reviens quand tu veux :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s