Madame Pimpin et la médecine douce: l’acupuncture.

Madame Pimpin n’est pas très douce. Du moins ce n’est pas le premier mot qui vient à l’esprit quand on la voit défoncer un mur à coups de masse. Ou quand on la voit dire à un sous-traitant qu’il a fait de la merde. Ou quand on la voit s’enfiler une double vodka. La liste d’exemples est longue comme le bras, bref Madame Pimpin n’est pas une illustration de douceur. Même si tout ça dissimule un petit cœur sensible en guimauve, elle s’arrange généralement pour qu’on ne s’en rende pas compte. C’est peut-être parce que Madame Pimpin n’est pas très douce que la médecine douce ne veut pas d’elle. Rappelle-toi l’Ostéo. Expérience mitigée (qui peu de temps après a conduit au non-J1 de la fausse-couche N°2, ne soyons pas totalement négatif). C’était quand même super décevant, niveau compréhension et écoute, par rapport à d’autres récits sur le thème ostéo VS infertilité. Il faudra aussi qu’elle te raconte plus en détail son expérience chez l’hypnothérapeute, tu verras c’est passionnant.

Mais Madame Pimpin ne se laisse pas démonter comme ça, elle n’est peut-être pas douce, en revanche la nature l’a dotée d’une ténacité ridiculement… persistante. Et quand il y a maintenant 6 semaines, son premier J1 post-fc est arrivé, elle s’est sentie complètement abandonnée par la médecine, ayant juré de ne point revoir ce brave Docteur Colley avant septembre. Il lui a fallu chercher un substitut. Oui Madame Pimpin se demande si elle n’est pas médecinholic. Tordue comme elle est, il a bien fallu qu’elle détourne le problème, pour éviter justement de trop se demander « mais QUEL est le problème ». Elle n’est pas allée voir un gynéco, un généraliste, ou un psy (même si cette dernière option lui tendait les bras avec amour). Elle est allée voir un acupuncteur. Prétexte : arrêter de fumer. Ben voyons.

Cabinet super vieillot, dans un quartier un peu cassos, mais bon. Acupuncteur recommandé par quelqu’un du boulot qui semble plutôt fiable. Les toutes petites pièces de consultation sont éclairées au néon, pas tellement décorées, il y fait très chaud et c’est agréable mais c’est vraiment la seule chose qui inspire le bien être. Les murs sont épais comme du papier à cigarette ce qui n’appelle pas forcément à la confidence, le bureau est installé dans l’entrée, et la déco de la salle d’attente est…comment dire… disons qu’il aurait mieux valu qu’elle soit inexistante. Bref, on ne vient pas ici pour boire un thé et respirer de l’encens, mais si le résultat est efficace : qu’importe. Madame Pimpin se dit : au moins, pas de poudre aux yeux.

Dès la première séance, Madame Pimpin explique au médecin qu’elle voudrait arrêter de fumer définitivement, puisqu’elle a remarqué que les moments où une petite graine réussit à s’accrocher coïncident avec les moments où elle ne fume pas pendant quelques mois. Elle lui explique aussi que chacune des 2 fausses couches a empiré sa consommation de tabac. Paf, moyen détourné pour expliquer qu’elle souffre de son infertilité et de ces 2 fausses couches. L’acupuncteur, que nous appellerons ici Docteur Zinzin, ne relève pas spécialement les informations. Ni l’histoire du tabac, ni celle de l’infertilité. Il se contente de planter des aiguilles dans les pieds, les poignets et le sternum de Madame Pimpin, puis la laisse mijoter dans le noir un petit moment. Et là, black out. Madame Pimin s’empaffe sur la table, elle est bien, au chaud, elle sent vraiment qu’elle se détend. Deuxième et troisième séances, pas plus d’explications, aiguilles aux mêmes endroits, détente totale. Ces deux premières semaines d’acupuncture, Madame Pimpin se sent bien, plus vivante, plus reposée. Il fait un temps magnifique, c’est le premier cycle qui compte pour de vrai, elle se sent pleine d’espoir. Elle fait la promo du Docteur Zinzin, et lui adresse sa copine Madame Poulette qui elle aussi a bien besoin de se détendre.

A la fin de la troisième séance, Madame Pimpin demande tout de même des explications sur le travail du Docteur Zinzin. Il lui explique que le tabac n’est pas la cause de ses problèmes, qu’il travaille plutôt sur l’équilibre des énergies, et notamment sur trois points : la réserve d’énergie (c’est vrai que Madame Pimpin s’est sentie un peu à plat ces derniers temps), l’hypersensibilité (c’est vrai que Madame Pimpin chouine pour un rien en ce moment et prend tout à cœur), et la cogitation en mode repeat (c’est vrai que malgré sa décision d’arrêter de se prendre la tête, Madame Pimpin dans le fond n’a pas vraiment réussi à mettre le holà à ses perpétuelles élucubrations et interrogations). Pour lui la clé est là, Madame Pimpin « y pense trop ». Nous y voilà. Il a bien fait, le Docteur Zinzin, de garder le silence sur ses sujets d’amélioration. Il lui aurait dit « Madame Pimpin tu y penses trop et c’est là ton problème » de but en blanc dès la première séance, elle ne serait peut-être pas revenue. L’effet positif, c’est que Madame Pimpin ne se sent plus obligée d’arrêter de fumer sinon tu meurs. Elle va y aller à son rythme, et de fait elle diminue un peu.

Elle poursuit donc l’expérience, ne serait-ce que pour cette détente obtenue lors des 3 premières séances. Le Docteur Zinzin commence à lui sembler vraiment weird. Lors de la quatrième séance, il lui plante des aiguilles dans les boobs comme ça sans prévenir. Le genre de truc qui ne te détend pas vraiment du boule. Puis il lui propose des séances de mésothérapie (injections de produits homéopathique) (c’est comme l’Ovitrelle sauf que ça se fait en plein de petites injections) pour l’aider à venir à bout de ses petits bourrelets, installés surtout depuis le début du traitement hormonal en septembre. Madame Pimpin se sent un peu prise au dépourvu et surprise, elle a certes un peu pris mais quand elle s’en plaint, les gens haussent les sourcils genre ma pauvre fille arrête ton cirque. Ceci étant, c’est vrai que ça l’ennuie, ces petits bourrelets qui n’étaient pas là avant. Un petit tour sur le net et va pour la mésothérapie. Docteur Zinzin lui prévoit 4 séances à raison de 2 par semaine (VS 1 par semaine tel que recommandé sur le net).

Au fil des séances, le Docteur Zinzin est de plus en plus familier, il va jusqu’à tâter le gras de Madame Pimpin, fait des blagues douteuses toujours à moitié portées sous la ceinture, et plusieurs fois, au moment de planter les aiguilles dans les boobs de Madame Pimpin, il commente la couleur ou la matière de ses soutifs. Genre, on a gardé les vaches ensemble. Inutile de préciser que l’effet « détente » des premières séances s’en trouve annihilé sur le coup, et que Madame Pimpin commence à réfléchir au mode « extraction ». Puis l’ovulation de Madame Pimpin se pointe, et avec elle les dpo. Madame Pimpin demande au Docteur Zinzin si la mésothérapie ne peut pas avoir d’effet néfaste sur un éventuel début de grossesse (petite naïve, va). Et là, accroche toi bien copine.

–          Réponse du Docteur Zinzin : «ah, vous essayez d’avoir un petit ?»

–          Madame Pimpin : «euh… » (air interloqué)

–          (haussement de sourcils du Docteur Zinzin en mode gros LOL)

–          Madame Pimpin : «c’est-à-dire que je vous en ai parlé dès le début, les deux ans d’essais, les deux fausses couches, tout ça… Je suis un peu surprise par cette question.»

–          Docteur Zinzin : – «mouahahah, mais je vous fais marcher, bien sûr vous m’avez dit !»

–          Madame Pimpin : – « … » (haussement de sourcils agacé)

–          -Docteur Zinzin : – «mais peut-être que vous ne savez pas vous y prendre, aussi ! Mouahahah !»

–          Madame Pimpin : – «Pardon ?» (regard mitraillette, sourcils froncés, mâchoires serrées)

–          Docteur Zinzin : – «Ne vous inquiétez pas, la mésothérapie n’est pas contre indiqué en cas de grossesse, et elle peut même y contribuer grâce à son effet stimulant sur le système veineux.»

Nan mais sans déconner, quoi. Ne demande pas pourquoi Madame Pimpin persiste et reprend rendez-vous. Ça reste un mystère. Peut-être cette addiction au suivi médical. Elle n’en est pas très fière.

La semaine dernière, la dixième séance tombe à J33, en plein dans le moment où Madame Pimpin se croyait enceinte rapport à son retard de près d’une semaine. Elle précise d’entrée de jeu au Docteur Zinzin qu’elle est pressée (il a tendance à être super en retard), qu’elle doit sortir avant 19h pour avoir le temps de s’arrêter à la pharmacie acheter un TG parce que là ça suffit, halte au doute. Il lui propose une ordonnance pour une pds, et émet de lourds sous-entendus comme quoi il sentirait une présence, gnin gnin gnin (Docteur Zinzin en mode Clirblou, soit dit en passant ça n’a pas vraiment aidé dans le cadre du TG – une heure plus tard). Il disparait un moment, Madame Pimpin garde les yeux rivés sur sa montre (mmmh, quel agréable moment de détente). Il réapparaît 45 minutes plus tard, il est 18h50. Madame Pimpin lui dit d’une voix ferme que pour la mésothérapie on verra ça plus tard. Il lui répond non non non, et lui laisse deux aiguilles dans les boobs pour la tenir en otage le temps qu’il aille chercher sa seringue. Madame Pimpin est colère. Puis il revient, ôte les épingles et appuie sur le mamelon de Madame Pimpin comme ça pour le fun, en lui disant qu’il peut aussi planter des aiguilles « là ». Madame Pimpin est choquée et se sent… profanée. Elle n’est peut être pas douce mais elle est tout de même sacrément pudique et là ça commence à bien faire. Elle serre les dents pendant les injections, en se demandant mais bordel, qu’est ce que je fous là ?

S’en suit un TG – et une non-pds (pas la peine d’aller se faire humilier au labo une fois de plus avec un taux inférieur à 5ui, devant l’infirmière en cloque, en prime). S’en suit une fin de cycle complètement anarchique, avec spotting de marde par intermittence pendant des jours et des jours. Pour la première fois en 17 ans de menstruations. Puis un J1 très douloureux physiquement, des règles longues, abondantes, épuisantes. Sans jeter la pierre au Docteur Zinzin qui est peut-être un charlatan mais n’a peut-être pas de responsabilité dans le merdier de ce C2, c’est tout de même troublant. Madame Pimpin demande à Madame Poulette, pour vérifier, de lui préciser les endroits où il lui colle ses aiguilles. Bingo, c’est exactement pareil. Madame Poulette consultait pour des insomnies, Madame Pimpin pour arrêter de fumer, à la base. Ou être plus fertile, en option. Il est où le rapport ? Madame Pimpin n’a donc pas repris rendez-vous et n’ira plus jamais voir le Docteur Zinzin. Elle ne dit pas définitivement non à l’acupuncture, mais si l’envie lui prend de retenter, elle ira voir ailleurs et demandera un plan d’action clair et précis en préambule.

Maintenant il va falloir régler ce problème de médecinholisme. Ou aller voir un psy. Ou peut-être l’hypnothérapeute, qui malgré quelques phrases un brin agaçantes, a tout de même réussi dans un sens à faire quelque chose pour Madame Pimpin. On y reviendra prochainement.

Publicités

29 réflexions sur “Madame Pimpin et la médecine douce: l’acupuncture.

  1. coucou ma belle pimpin… de retour sur la blogo… et moi j’attends que DNLP aille enfin dans le bon sens en me donnant une grossesse sereine… encore faut il que je tombe enceinte :-(
    bref….
    l’acupuncture moi aussi j’ai tenté: à part me destressée et (peut être) agir sur les hormones, ca n’a pas fait grand chose. Quoi que le « déstress » y fait beaucoup dnas la conception.
    J’ai aussi essayé la sophro, l’ostéo, et l’homéopathie. AH AH tu vois où j’en suis?
    Je t’envoie plein de bisous

    • Coucou toi ! C’est chouette de te relire, et en effet j’espère que DNLP va enfin se montrer un peu clémente avec toi ma belle. Plein de bisous à toi aussi. Médecine douce ou pas, on va se serrer les coudes, et on va y arriver !

  2. Et bien idem de mon côté: ma consommation de tabac a pris des proportions déconn*tes suite à ma FC… et ça me fait culpabiliser – donc merci pour cet article, je ne suis pas la seule vilaine fille, ça me rassure !
    Je me retrouve aussi dans ta notion de « médecinholic »… je n’y avais jamais cogité avant, mais à la réflexion, chaque mois sans traitement je me trouve un nouveau spécialiste : la semaine prochaine j’ai rdv avec un osthéo-gyneco (il va me trifouiller de l’intérieur et j’ai peur) !
    Par contre c’est vrai qu’il est un peu bizarre ton acupuncteur… disons plutôt familier…le mien est canon mais pas de pelotage de boops :(
    Gros bisous

    • Double déculpabilisation réciproque alors… Je ne suis pas non plus super fière, mais bon… Faudra y remédier, mais on se prend bien assez la tête comme ça… Tu raconteras, ton ostéo-gynéco, ça m’intrigue :) Gros bisous, prends soin de toi <3

  3. mon ex-mari qui était un gros fumeur : 2 paquets par jour, a arrêté grâce à l’acu … A la fin de la première séance, la fille lui dit « maintenant vous ne fumerez plus ». Il n’a jamais refumé ensuite. Il a dû faire 4 ou 5 séance après, mais ça a été radicale. Alors je suis un peu dubitative … (mon père et mon grand père idem) après ils ont surement tous des façons de faire différentes … mais là … entre les sous entendus et maintenant les attouchements … heu … il est bizarre ton gars ! perso, j’y remettrai plus les pieds ! j’en ai déjà fait moi aussi, il y a une 10aine d’années pour des migraines, j’en ai plus eu pendant des années. J’ai rv pour la fertilé le 18/06, c’est pas le même acu, alors je stresse un peu, mais je te dirai où il me pique ! bisous ma belle

    • Oh oui tu me diras ça ! Je pense que ça peut faire du bien, voire des miracles… Mais je suis tombée sur un gros naze, et non je n’y retournerai pas ! Au secours… Gros bisous !

  4. perso je culpabilise énormément pour le tabac, mais j’ai encore tellement de colère avec ces difficultés de fertilité et ma fausse-couche que je n’arrive pas à réduire ma consommation… j’avais arrêté pendant 1 an et demi et j’ai repris 5 mois après ma fausse-couche, la colère et la tristesse l’ont emporté….
    J’ai eu cette impression aussi de me détendre avec l’acupuncture (poignet, oreilles, dos, chevilles) mais elle me disait que rien ne s’accrochera tant que je ne serai pas bien… l’effet « détente » était de courte durée!! J’en ai fait pendant 2 mois et bizarrement ces 2 cycles-là ont été rallongés d’1 semaine!! (pure coïncidence?? j’ai des cycles réguliers de 28 jours environ) alors j’ai tout abandonné!

    • Bon ben on est tombé sur le même genre de charlatans… Sans déconner, quelle idée de te balancer des idioties pareilles. Je trouve ça fort, les cycles à rallonge, comme coïncidence. Comme toi, je n’avais eu jusqu’ici que des cycles réguliers, sans exceptions, à la limite un jour de retard quand je voulais me faire croire que ça avait pu marcher… Mais là une semaine… Bizarre.
      Et pour le tabac, je crois que moi aussi je suis freinée par la colère. C’est quand je m’apaise que j’arrive à diminuer puis ralentir. Allez on y arrivera, et la clope, et le bébé !
      Des bises, et plein de courage pour te remettre de cette fausse couche.

  5. Il fait flipper ton acupuncteur ! Et c’est encore plus inquiétant de se dire qu’on peut être fragilisée et rencontrer des gens comme ça, qui abusent de notre fragilité…
    Bon courage dans ta lutte contre la cigarette !

    • Grave ! C’est vraiment l’impression que j’ai eue, il s’infiltre dans une faille et il s’installe comme un gros parasite. Merci pour le courage, je prends ! Et bon départ en congé mat’… Veinarde !!! :)

  6. euhhh, il craint grave ce type… je pense que tu peux trouver de meilleurs acupuncteurs vu ce que dit boule de mousse (et moins vicieux…surtout… en plus c’est pas anodin si c’est mal fait, peut-être que ça explique ce cycle… je serai toi je n’y retournerai pas, il y en a d’autres vers chez toi?
    pour les médecins, pour moi moins je les vois, mieux je me porte…(un peu paradoxal pour une fille qui passe sa vie avec eux et va devenir sous peu l’un d’entre eux…un psy n’aurai aucun doute sur ma schizophrénie…) mais j’étais (et suis encore aujourd’hui) devenue echographieolique….je compatis!
    bisous bisous et qu’il fasse gaffe à ses aiguilles ce gros pervers!

    • héhé ! Echographieolique ! Qu’est ce que j’aimerais avoir une machine à échos à la maison ! Croissance des follicules en live, et alors surtout pour la suite… Il y a deux acupuncteurs dans ma petite ville, des femmes (elles seraient peut-être moins fascinées par les boobs) j’avais appelé l’une des deux, une mégère acariâtre, je n’ai même pas pris rdv. Je tenterai peut-être l’autre, quand je me serai remise de cette expérience toute pourrie, mais il y aura entretien préalable !
      Bisous !

  7. waou, ça fait peur… j’ai déja fait des séances d’acupuncture avec une femme acu et medecin homéopathe, pour essayer de m’aider avec ces problèmes de fertilité et jamais elle ne m’a piqué au niveau de la poitrine. Les séances étaient très agréables et je me sentais lessivée aprés, avec l’impression de m’être reposée (paradoxalement). Bon elle était assez contre les traitements hormonaux, « il faut d’abord régler cela psychologiquement » (grrr) donc bon je l’écoutais que d’une oreille, mais aprés la séance se passait bien.
    Mais là, on dirait que le tien déconne grave, en plus il pique ton amie au même endroit, pour quelque chose qui n’a rien à voir, ben voyons! franchement je serai toi je me méfierai, je dirai à Mme Poulette le fond de ma pensée et je n’y remettrai plus jamais les pieds. L’acupuncture peut faire du bien j’en suis convaincue, mais là ça ressemble plus à un charlatan qui est bien content de voir rappliquer des jeunes femmes à qui il pourra faire ce qu’il veut et tater du boobs (beurk). J’espere que tu arriveras à trouver quelqu’un de bien.

    • La sensation que tu décris, c’est ce que j’ai ressenti pour les 3 premières séances, qui m’ont fait du bien. Ensuite, c’était nettement moins détente !
      Pour Madame Poulette, on a annulé quasi en même temps, comme tu dis : beurk ^^
      Des bisous !

  8. Oh la vache, moi je serai partie en courant!! Il est louche ce mec, et puis le coup de la blague, ah, ah, ah, très drôle…

    Ça me refroidit de tenter l’acupuncture! ^^

    • nononon, c’est pas le but ! Si tu lis les articles de Miss Impatiente ou de Mastacloue (pour qui le résultat a quand même été top !) ils ne sont pas tous tarés, faut pas croire :) Mais bon comme d’hab avec mon bol légendaire, j’ai décroché le champion du monde… doté d’un humour… dégueu… !

    • Disons qu’il y est allé progressivement dans la décadence… Et quand il a commencé à me piquer dans les seins, je me suis dit qu’après tout pourquoi pas si le résultat est là (il y a des vrais points d’acupuncture à cet endroit là)… Et je ne me suis rendue compte que petit à petit qu’il n’était pas sérieux…

  9. Rhooo lala, j’y serais pas non plus retournée après les aiguilles dans les boobs! elle aurait pu te le préciser, ta collègue. Mon mari a arrêté de fumer en se mettant à l’e-cigarette. Maintenant il vapote avec du liquide quasi sans nicotine (plus faiblement dosé que les lights) et sans goudron etc… C’est déjà un mieux par rapport à ses vilaines clopes (eh oui, non fumeuse, mais tu vois, c’est pas pour autant que je suis plus fertile^^)

    • héhé… Je suis concon, hein ! L’e-cigarette, j’aurais peur de ne pas maîtriser du tout ma consommation (je me connais…) Malheureusement il ne suffit pas d’arrêter la clope… mais bon, arrêter ça ferait déjà moins culpabiliser, et puis quand on commencera la pma il n’y aura plus trop le choix (on refume tous les deux… l’équipe de choc…).

  10. J’ai trop ri en lisant l’évolution de tes séances d’acupuncture ! Mais c’est un gros pervers ce type !!!! Franchement, je n’en reviens pas ! Pas drôle pour toi mais tu m’as bien fait rire.

    • Ma vie est un sketche ma pauvre dame, même quand j’essaie d’être dramatique ça tourne direct en mode Pierre Richard ! C’est vrai que c’est allé de mal en pis… Et c’est vrai qu’il a un souci ce type…

  11. Oulalal…. C’est pas de l’acupuncture, c’est de la perversion (je suis dac’ avec marredattendre). Moi j’ai fui la mienne car elle m’a balancé des nullités (et méchancetés) incroyables. Bref. Pour la clop, ma moitié a tenté l’hypnose, j’y croyais absolument pas, ben si (bon il a repris, pour d’autres raisons et autres stress entre temps, mais bon c’est le seul truc qui l’a fait stopper). Bises

    • En fait c’est comme pour tout, la « discipline » en elle même a sûrement des bienfaits avérés, c’est prouvé… Reste à tomber sur le bon individu et ça c’est une autre paire de manches ! Pour la clope, je vais retenter l’hypnose en m’y mettant plus sérieusement. Ca fera probablement aussi du bien pour tout le reste. Plein de bisous ma belle.

  12. Et bien, moi qui avait envie de tester l’acupuncture, ça donne envie ^^ Tu as bien fait de fuir en tout cas, même si ton récit est marrant. Je tente le psy pour ma part en ce moment, on verra bien… Bises

    • Bah, faut pas s’arrêter à ça, quand c’est bien fait c’est plutôt valable, apparemment. Le psy reste une valeur sûre, encore une fois à condition de tomber sur une personne compétente et sérieuse ! Bises !

  13. Euh… Je crois que je n ‘y retournerais pas non plus. Je te conseillerais bien le mien mais je ne pense pas qu’on soit dans même coin. J’attends avec impatience le récit de l’hypnothérapeuthe. Bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s