Noir & blanc.

Madame Pimpin t’avait parlé (et pas en bien) de sa copine Madame Bécasse. Ca faisait des semaines que Madame Bécasse cherchait à prendre des nouvelles de Madame Pimpin et qu’elle s’acharnait, à coup de sms, à coups de mails, à coups de facebook, en vain. Madame Pimpin, telle une connasse des glaces, restait insensible à tout ça et ne répondait pas.

A la faveur de cette période de neutralité du moral que sont les milieux de DPO, et en souvenir de leur amitié qui n’a tout de même pas été anodine, Madame Pimpin a fini par lui répondre. Un truc honnête et loyal, où elle lui disait plutôt la vérité, à savoir qu’en ce moment elle n’a pas le cœur à s’occuper trop des autres, qu’elle n’a rien à raconter, et que la situation (traitements, examens, boulot, moral) lui laisse peu d’énergie pour le reste. Oui, Madame Pimpin est faible, et nous avons là une nouvelle preuve qu’elle n’est pas capable de se fâcher avec les gens définitivement.

Madame Bécasse a répondu au taquet, même pas une demi-minute de délai. Un mail gentil, quelques lieux communs, mais en filigrane le sentiment qu’elle s’inquiète vraiment. Elle en vient très vite aux faits car ce n’est pas que pour savoir comment va Madame Pimpin qu’elle cherchait tant à la joindre. Elle a quelque chose à lui annoncer. Madame Pimpin rentre la tête dans les épaules et s’attend à l’annonce du petit trois. Raté, ce n’est pas le petit trois. Ca aurait pu, vu la facilité avec laquelle Madame Bécasse tombe enceinte rapidement (Number Two lui est tombé dessus pendant son rdc de Number One et ce n’était pas prévu – prévu).

Ce qu’elle voulait annoncer à Madame Pimpin a provoqué malgré tout une réaction très forte. Des frissons jusque dans le cuir chevelu, l’impression d’avoir chaud puis froid, obligée de relire douze fois pour être sûre d’avoir bien compris.

Madame Bécasse souhaite donner ses ovocytes, consciente d’être montée course. Elle est jeune, tombe enceinte en claquant des doigts (même sous pilule) et elle a un petit côté engagé et peur de rien qui ne lui ferait pas redouter la ponction. Je te raconte pas l’arc-en-ciel des émotions par lequel est passée Madame Pimpin.

Au début elle n’avait pas bien compris. Elle croyait que Madame Bécasse, n’y connaissant pas grand chose en bio-éthique, lui proposait un don direct. Shocking, Madame Pimpin a senti ses poils se hérisser d’horreur à l’idée d’élever un enfant qui ressemblerait à sa vieille copine de cuite. Pas que Madame Bécasse soit vilaine, hein au contraire. Mais comment « s’approprier » un enfant qui est biologiquement celui de ta vieille pote et ton mari ? C’est trash ou bien c’est Madame Pimpin qui ne serait pas assez open dans sa tête ?

Et puis elle a été un peu vexée, aussi Madame Pimpin. Elle est là, avec ses résultats d’examens pas trop foireux, son infertilité INEXPLIQUÉE, son embryon qui s’est accroché pendant douze semaines, et qui n’avait mis « que » six mois à se décider à se loger dans son utérus, et on vient lui dire qu’elle a des ovocytes de marde ? C’est pas prouvé, Madame, pas encore. Il est long le chemin vers le don et s’il le faut Madame Pimpin l’empruntera, mais pas avant d’avoir la certitude que c’est la seule solution.

Mais bien vite, Madame Pimpin a compris (à la septième lecture du mail) que ce que proposait Madame Bécasse ça n’était pas un don direct (ouf), mais de se porter donneuse pour que Madame Pimpin accède plus vite à un don en cas de besoin. Là, les yeux commençaient à lui piquer un peu, et à s’embuer. Après avoir si mal jugé Madame Bécasse (pitié, changeons lui de nom, tu veux bien ? appelons là Madame Dark, en souvenir du bon vieux temps. Madame Pimpin se sent trop mal, elle n’assume plus ce surnom), la voilà qui prouve son amitié d’une façon que personne d’autre n’aurait osé aborder. Avec courage, et avec attention. Parce que Madame Dark, mine de rien elle est bien plus renseignée sur le don d’ovocyte que Madame Pimpin. C’est que ça a du cogiter là dedans.

Et c’est bien ça son truc à Madame Dark. Passe de l’ombre à la lumière sans te prévenir, en te laissant sur le cul à chaque revirement de situation. Mais ce n’est pas très grave, ce qui importe c’est que maintenant Madame Pimpin sait que non, elle n’en a pas juste rien à cirer de sa galère, et même de très loin elle y pense. Petite leçon d’humilité encore une fois, Madame Pimpin va remballer sa connerie et répondre correctement à Madame Dark, en lui témoignant sa gratitude, et bien contente de ne pas avoir laissé les premières émotions prendre le pas, sans quoi elle aurait probablement envoyé Madame Dark dans le mur et perdu à jamais ce lien si ténu qui les relie encore. Ténu, mais encore vivant. Le monde n’est pas noir, il n’est pas blanc. Il faut juste le regarder avec un peu de discernement.

Publicités

18 réflexions sur “Noir & blanc.

  1. Ouah, tu as du effectivement passer par tout un tas d’émotions contradictoires. Ca me fait des frissons, ton histoire. C’est une belle perche, qu’elle te tend, Madame Dark, pour reprendre contact, ou en tous cas pour te faire savoir qu’elle pense à toi.
    Qu’est-ce que tu vas faire, alors? Lui répondre? L’appeler?
    Bises

    • Je crois que je vais d’abord lui réécrire un mail, pour la remercier, lui dire à quel point ça me touche, et lui expliquer que pour l’instant je ne peux pas / voudrais pas / n’ai pas le droit d’être sur une liste de receveuse. Je ne peux pas lui demander de m’attendre si elle veut vraiment le faire, car plus elle donnera jeune, plus son don sera de bonne qualité j’imagine. Mais ça remet clairement les compteurs à zéro. Par seulement pour ce qu’elle est prête à faire, mais surtout pour le fait qu’elle s’est VRAIMENT penchée sur mon « cas »… Une fois que j’aurai dit tout ça, je l’appelerai sûrement. Après le souci c’est que je suis devenue une bien mauvaise amie à distance, si le quotidien n’est pas là pour porter mes relations je n’arrive plus à les faire vivre, à part un mail par ci par là… Rien à raconter, tout le temps speedée, pas envie… Bref, il n’y avait pas que de la mauvaise volonté dans mes silences !
      Bises

  2. Belle preuve d’amitié que de se rencarder à ce point sur « comment fonctionne le don d’ovocytes en France » (je pense que peu de personnes s’imaginent que si on ramène une donneuse au CECOS, on gagne des places sur la liste) ! Et belle preuve d’amitié aussi que de se proposer, de penser à toi et de t’envoyer ce mail…
    Même question que Mastacloue : que vas-tu faire ?

  3. C’est la première fois que je poste mais je te suis depuis un petit moment. Et j’aime, j’adore, les surnoms choisis… mais là, du coup, Mme Bécasse, ça la fout mal, c’est vrai! Mme Bécasse est morte. Vive Mme Dark!

    • :) welcome here ! Je ne connaissais pas ton blog dis donc ! Mais j’aime le ton ! Remets toi bien de ton rhume, je pense que tu peux éternuer tranquille ;)
      Pour Madame Dark, c’est clair… J’ai honte maintenant… Je n’irai pas jusqu’à modifier mes précédents articles mais j’y ai pensé !
      Bises !

  4. L’amitié c’est un lien spécial quand même, qui a tendance à s’épuiser avec la distance et les épreuves de la vie, mais qui renait de ses cendres de manière innattendue parfois. Je suis contente pour toi, une amie de retrouvée c’est une très bonne nouvelle…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s