Hystérosalpingographie.

Ce matin, Madame Pimpin s’est levée avant le réveil, affreusement un peu stressée par la perspective de l’HSG pour laquelle elle avait rendez-vous à 9h30. Pas de bol ça tombait un jour de travail très rempli, l’HSG s’est retrouvée coincée entre deux réunions. Peur de foirer dans le planning (l’affaire était plus minutée qu’un concert de Britney Bitch), peur de ne pas tolérer la douleur, peur de sortir de là complètement effondrée par une mauvaise nouvelle.

Chez Madame Pimpin le stress se manifeste souvent par la migraine. Et ça n’a pas raté, a peine le thé du matin avalé, la pointe de douleur familière a commencé à lui vriller l’oeil gauche. Un doliprane, deux spasfons, et le dilemme : serviette, tampon ou mooncup ? Dans le doute, Madame Pimpin s’est dit qu’on allait lui coller bien assez de trucs dans le minou, elle a donc pris l’option serviette. Bien lui en a pris, car entre temps Lucette lui a fait remarquer que l’hexabrix risquait de coller à l’intérieur.

Première réunion de 8h à 9h, Madame Pimpin est à côté de ses pompes, elle n’arrive pas à se concentrer mais donne le change quand même, elle a mal à la tête. Le dieu des réunions est de son côté : ça ne s’éternise pas. 9h pétantes, elle franchit le portail de la Grande Boîte, et croise… Madame Chacal et son air aimable. Elle aurait préféré croiser un corbeau, marcher sous une échelle, ou même voir un chat mort. Le truc qui commence bien quoi.

Elle arrive à l’accueil du cabinet un peu en avance, signe l’autorisation, patiente un moment. Une dame brune vient la chercher, lui donne une chemise de nuit d’hopital et lui demande de se mettre cul-nu, puis l’emmène aux WC, ce qui est bien urbain. Elle demande ensuite à Madame Pimpin de s’allonger sur la table et d’écarter les jambes. Ca, Madame Pimpin elle sait bien faire, t’inquiète. (rire gras)

Puis un type entre dans la pièce, dit bonjour, allume la lumière et se pose dans un coin. Madame Pimpin se mange 1000 watts de projecteur dans la tronche, quand t’es en mode migraine je t’assure que c’est le petit jésus en culotte de velours.  La dame la briefe et lui demande si elle a apporté une protection hygiénique.

Puis une bimbo blonde en blouse blanche entre dans la pièce. Genre, Marc Dorcel Productions. La dame brune (qui est en fait la manipulatrice) demande affirme à Madame Pimpin que ça ne pose pas de problème si une étudiante assiste à la petite fête. L’HSG c’est trop de la balle. Madame Pimpin est plutôt pour le progrès, la science, l’apprentissage, tout ça. Elle dit banco n’a pas le choix et valide la présence de la bimbo. Madame Pimpin s’efforce de respirer par le ventre.

Puis un gros type barbu entre dans la pièce. Il enfile un tablier de boucher. Madame Pimpin panique. Elle se demande s’il va d’abord prélever un peu de son sang sur une lame de microscope, pour le ranger dans une boîte façon Dexter. Elle se demande si l’hexabrix est supposé gicler partout, elle a envie de se barrer. A poil avec sa chemise de nuit. Mais dehors il fait moins mille, alors elle reste. Soudain, dans un moment de lucidité, elle se rappelle qu’elle est là pour faire une radio, et que le type a juste enfilé un tablier de plomb pour se protéger des radiations. Madame Pimpin s’efforce de respirer par le ventre.

Et voilà, on est pas mal là, à cinq dans cette petite pièce (le type de la lumière est toujours là dans son coin, on ne sait pas qui c’est et il ne sert à rien). D’abord la bétadine sur le col. Ca pique. Madame Pimpin ne bronche pas. Ensuite le spéculum. Ca passe. Madame Pimpin roule des yeux noirs de colère à l’intention de la bimbo qui lui mate le minou et tourne la tête vers le mur. Ca cogne, dans sa tête. La dame brune est très gentille, elle demande sans arrêt si Madame Pimpin a mal.

Ouille, ça c’est pas agréable. La dame dit « on clampe ». Faites donc. Ca pince, et Madame Pimpin a l’impression qu’elle ne va pas réussir à s’empêcher de faire pipi. Elle remercie mentalement la dame, pour les toilettes. Madame Pimpin ne bronche pas mais elle oublie de respirer par le ventre. Douleurs de règles. Madame Pimpin inspire fort. La dame lui dit c’est bon, on fait le cliché arrêtez de respirer.

Encore un. Et un autre. Madame Pimpin n’a plus mal. On lui demande de se mettre sur le côté, elle se bouge tout doucement, pas facile avec un spéculum dans le machin. Elle regarde la bimbo qui lui regarde toujours le minou. Respirer par le ventre.

On autorise Madame Pimpin à se remettre sur le dos, le médecin lui explique qu’il va enlever le spéculum, Madame Pimpin lui dit que ça ne la dérange pas.

La dame lui tend un sopalin pour qu’elle s’essuie et lui dit de retourner aux WC. Le papier est plein de sang rouge. Madame Pimpin se demande d’où il sort encore, ce sang.

Elle remonte sur la table, on la replonge dans le noir en attendant que le produit s’évacue et que le dernier cliché soit pris. Madame Pimpin ne bronche pas les larmes coulent. Elle pense à ce qu’a dit Miss Belly, ça ne fait pas mal mais la pudeur en prend un coup. Madame Pimpin prend soudain conscience qu’elle est là, le cul à l’air devant 4 parfaits inconnus, entre deux réunions. Les larmes ne s’arrêtent plus, elle chiale en silence. Non ça ne lui a pas fait mal, ni au ventre, ni ailleurs dans son corps. N’empêche que c’est avilissant. Elle ne sait toujours pas si les clichés ont révélé un problème. Les larmes grossissent encore.

La dame brune revient, et lui tend une serviette hygiénique en lui disant que ça lui en fera une de rechange pour ce midi, comme elle doit retourner travailler. Le dernier cliché est pris, Madame Pimpin se lève. Ca cogne encore plus fort dans sa tête et dans son oeil gauche.

Elle retourne attendre sur sa chaise dans le couloir, le temps que le médecin interprète les clichés. Madame Pimpin se dit que ça pue, que si c’était bon il l’aurait dit tout de suite.

Le médecin l’appelle, elle n’a attendu qu’une minute. « Votre utérus est petit et rétroversé, mais sinon il est parfait. Le produit est bien passé dans les trompes, qui sont fines mais parfaites également. Le brassage se fait très bien. Tout est normal, Madame Pimpin.

45 minutes après avoir franchi la porte, Madame Pimpin ressort du cabinet. Elle est rassurée et elle aura le temps de prendre un café avec Madame Poulette avant d’enchaîner la réunion suivante.

Rassurée… Mais… Si tout est si parfait…                              

              C’EST QUOI SON PROBLÈME BORDEL ???? 

Publicités

41 réflexions sur “Hystérosalpingographie.

  1. Quelle dignité, quel courage, Madame Pimpin, chapeau.
    Et pourquoi faut-il toujours que les externes-élèves-étudiants-stagiaires soient des bimbos blondes et jeunes et belles à chaque fois??? (Spéciale dédicace à celle qui était au bloc pour ma ponction…mais qui m’a très bien perfusée, ceci dit, merci)

    En tous cas, cette HSG, c’est une très bonne nouvelle!!! Et quand il n’y a PAS de problème étiqueté, je t’assure qu’il y a bien plus de chances pour que ça finisse par fonctionner!!! (Et un suivi en acupuncture histoire de vous suivre de façon globale tous les 2 ne serait pas une mauvaise idée, hein, moi, je dis ça, je dis rien)

    Donc, réjouissons-nous, et passons une belle soirée! Grosses bises.

  2. LOL le passage sur ton moment de lucidité !

    Comme tu l’as fait là, je me suis effondrée en pleurs juste après l’hystérosonographie (encore un examen formidable), sans doute à cause de la pression qui retombe. (élément déclencheur : la secrétaire m’avait juste énervée 30 secondes).

    Ravie que tout soit parfait !
    Bonne nuit miss

  3. Comme tu es courageuse Madame Pimpin !!!!! J’ai de mauvais souvenir de cet examen… Vraiment… Le tablier de boucher… Le gars qui m’explique que l’examen est barbare, mais que c’est le seul pour ce diagnostic…. Le pire, ça aura été les contractions qui ont suivi… Heureusement, le doliprane m’a sauvé ce jour là….
    Tu peux quand même être heureuse, car ce n’est pas rien cette bonne nouvelle, bien au contraire… comme le suggère Mastacloue, un peu d’acupuncture c’est peut être pas une mauvaise idée… Grace au gars que j’ai vu, mes cycles ont repris un rythme comme avant, alors que j’étais déréglée depuis quelques mois, moi qui était ponctuelle, genre à l’heure près…
    Allez, repos, je crois que tu as donné de ta personne…
    Be pround et keep the faith comme dirait Jon (Bon Jovi bien sûr)
    Gros bisous

    • Yes I keep the faith ! Franchement, je sais que j’ai de la chance d’avoir un utérus et des trompes ok. Mais j’ai aussi la haine de ne pas comprendre pourquoi ça ne marche pas. J’en reviens à me demander si c’est pas dans ma tête ^^ L’acupuncture, ça peut pas rendre les choses pires ! J’y songerai.
      Gros bisous !

  4. Je suis soulagée pour toi que le résultat soit bon, et je comprends ton ressenti par rapport au côté impudique, invasif de l’examen…

    Dans ces moments-là on se dit mais pourquoi je dois faire ça moi p*tain alors que pour machin et machine (c’est à dire la majorité des gens) c’est si facile… Il n’y a pas d’explication, c’est comme ça malheureusement, et c’est pas juste… mais un jour ce sera ton tour, il faut s’accrocher à cette idée.

    Bises.

    • C’est clair. Sur ma table toute froide, j’ai clairement pensé à Madame Souris, et à toutes celles pour qui ça a marché sans problème… Hop hop hop on s’accroche :)
      Bisous

  5. Lol ! J’ai les larmes aux yeux tellement ton post m’a fait rire ! Merci.
    Tout pareil, pleuré par « honte » avant et après l’examen.
    J’espere que ton RDV en PMA t’apportera la réponse à ta question !

  6. Bienvenue dans le monde merveilleux de la PMA. La pudeur, faut se la ranger au placard (mais on s’habitue). Sinon, bonne nouvelle pour l’HCG (on est soeur d’utérus rétroversé, c’est pas génial ça?). Sinon, ils vous restent des examens à faire? Ton homme a fait un spermogramme?

    • Thanks… Bon, ben si La Fille a un utérus rétroversé aussi, je ne peux que me réjouir de partager ce point commun avec elle ;)
      Spermogramme parfait pour Monsieur Pimpin. Prochain examen lundi, huhner. Sur la liste on n’a pas coché l’amh, mais j’en ai parlé aujourd’hui avec mon gynéco et il considère que cette piste n’est pas envisageable au vu de mes dosages hormonaux… Et de toutes façons, quels que soit les résultats, on laisse passer mars et on attaque les iac. Je suis contente qu’il nous pousse :) (mais bon… un peu contrariée ce soir, ça ira mieux demain !)
      bises

  7. Poignant ton récit, ça m’a fait revivre mon HSG…

    Et tout pareil, ça n’avait rien révélé, c’est plutôt une bonne nouvelle malgré tout. Mais je sais que c’est dut de ne pas savoir POURQUOI.

    Je t’embrasse.

  8. Purée, j’ai pour l’instant échappé à ça (vérification des trompes sous coelio)… Le pire c’est qu’on ne t’ait pas rassurée pendant l’examen lui-même. Mais heureusement tout est normal. Franchement, c’est mieux.

  9. Je n’ai jamais subi cet examen, mais ton récit est très émouvant : l’angoisse,ressentie, la pudeur bafouée. J’ai ressenti tout ça en te lisant. Bon courage pour la suite.

  10. Oh ma petite Madame Pimpin… Ne gardons en mémoire que l’essentiel, le principal, le nécessaire : tout va bien.
    Tu sais comme je le partage, ton « si tout est si parfait… c’est quoi son problème bordel ? ».
    Des bisous.

  11. D’abord je sus soulagée pour toi que ce soit nickel, après t’as raison… « alors c’est quoi le pb ? ». En tout cas, j’ai une cop’s de rétroversé en plus maintenant ! Et tu as écris tout ce que j’ai pu ressentir depuis cet examen (car je met les échos dans le même lot) sur la pudeur… Bon, ben maintenant c’est quoi la suite du coup ? Bises

  12. Ah oui, ça, la pudeur en prend un coup !
    Ton billet me rappelle mon HSG. C’était il y a 2 ans… Comme toi, j’avais (beaucoup) pleuré. Pas tant à cause la douleur, mais à cause de milliards de choses qui, d’un coup, avaient traversé mon esprit à ce moment-là…
    Je te souhaite sincèrement un passage le plus court possible à PMAland…
    Bises, Mme Pimpin.

    • C’est fou ça, que ce moment fasse remonter tant de choses à la surface. J’ai repensé à la fc, j’ai repensé à mon premier examen gynéco et même à des choses encore plus intimes et pas agréables. J’espère ne jamais devoir refaire cet examen. Moi aussi je te fais des bisous, merci pour ton mot.

  13. Tu écris vraiment bien, c’est un plaisir de te lire, même quand tu décris des moments pas bien drôles.
    Du coup, ça m’a rappelé ma dernière HSG (la seconde), il y a 3 ou 4 ans – un moment mémorable mais que j’avais zappé: l’assistante était une espèce de foldingue qui me racontait sa vie à la façon tartines saoûlantes et qui arrêtait pas de me dire que c’était important pour elle que les gens la trouvent sympa, et que ce serait bien qu’en sortant je dise à son chef que son assistante était super sympa, et moi je n’avais qu’une envie, c’était de partir en courant.
    Je suis bien d’accord sur ta conclusion: si tout va bien, pourquoi ça marche pas? Depuis tout ce temps, j’ai pas de réponses…
    D’ailleurs, il paraît que les utérus rétroversé c’est pas un souci, mais si on en a toutes (ou presque?) un, y’a pas un lien, là?
    Bises

    • Merci Kaymet ! Ben oui, pourquoi…
      Je n’en reviens pas de ton assistante, c’est trop abusé ! J’ai eu de la chance, il y avait du monde, mais la dame était vraiment très gentille. A plusieurs moments, je crois qu’elle a eu des gestes attentionnés genre la main sur mon épaule. Me souviens plus trop, c’est un sentiment global…
      Ben tu vois j’ai checké dans google pour les utérus rétroversés. J’ai trouvé de tout. Le docteur Colley n’a pas relevé, par contre d’après le médecin radiologue : « ça peut gêner un peu »… à creuser…
      Bisous

  14. ah la pudeur, c’était il y a bien longtemps!!!! tu sais quoi c’est une bonne nouvelles que tes trompes soient ok!!!! continuez les recherches quand même et poursuivre les essais!!!bisous

    • On continue, mais il reste bien peu de choses à explorer et les IAC se rapprochent à grand pas. Une fois ce constat encaissé, je pense qu’on aura hâte de commencer !
      Bisous !

  15. Et un lavage des trompes ! Moi je trouve ça super que ton intérieur soit AAA++ parce que les pathologies de l utérus merci bonsoir. Mais je sais aussi ce que c est que de ne pas savoir d où vient le bordel !! Allez ma belle ON VA Y ARRIVER !!

    • Ah oui j’aurais moyen kiffé les synéchies ! Ca voulait dire opération, comme tu dis merci bonsoir… la semaine prochaine, on aura coché toutes les cases… finalement, ce cycle ne sert pas à rien même s’il est paradoxalement beaucoup plus dur que les autres !
      Bisous

  16. Très très mauvais souvenir… HSG faite dans un labo de quartier limite cracra, à me demander comment j’avais fait pour me retrouver en ex-URSS si rapidement… le doc (une vieille poule) c’est marrée avant de me fourrer l’artillerie « Oh ben flûte j’ai oublié de me laver les mains »… t’es rassurée dans ces cas-là…
    Moi aussi j’ai un uterus rétroversé… comme le souligne Kaymet, c’est à se demander si il n’y aurait pas un lien ?…

  17. Et puisqu’on en parle : je suis équipée du modèle Utérus v.048 : Dévié ET rétroversé.

    Peut-être que, finalement, la version rétroversée est plus commune que la version non rétroversée, mais comme une femme qui a des enfants en C1 n’a pas le plaisir de faire une HSG, elle ne le sait pas ????!!! (voilà mon explication bisounours à laquelle je ne crois pas)

    • :) plus commune, oui… en pma ou « péri-pma »… donc… on est un gang de loseuses ! MAIS je trouve qu’on déchire tout. Ma théorie : les femmes aux utérus rétroversés sont exceptionnelles. Donc, comme toutes les espèces exceptionnelles, elles ne se reproduisent pas facilement. Ceci explique cela. Sur ce, euh… vais me coucher, j’ai peur que mon cerveau aussi soit rétroversé :)
      Bisous !

  18. (zut, mon message a disparu !!)
    Pas de bol, moi j’ai un utérus antéversé ; je peux être votre copine quand même ?! :D
    Pour l’HSG, tu m’as donné la chair de poule… J’ai pleuré moi aussi, de douleur, de honte et même un peu de tristesse face à la perte de mon « innocence ». Heureusement, la radiologue et son assistante étaient charmantes et très douces (lumière tamisée, aide pour me retourner, mots gentils, gestes tendres ; top quoi !).
    Je croise les doigts pour le Hühner !!
    Bisous

  19. Je n’ai pas vécu cet examen, mais en te lisant, j’avais l’impression d’y être.. tu écris vraiment bien. Tu as assuré et c’est une bonne nouvelle que tout soit en ordre. Moi aussi j’ai entendu pas mal d’histoires de succès après l’HSG, alors qui sait ?
    Je croise pour le Hühner. Espérons que ce lundi soit une bonne journée ! Bises

    • Oh oui espérons le ! Pour la fertilité accrue après l’HSG je n’y crois pas trop, on m’avait dit pareil après la fausse couche, et tu parles ! M’enfin, j’accueillerai toute bonne surprise à bras ouverts ! Gros bisous !

  20. Je voulais t’envoyer un mail pour ce sujet, mais j’ai été pas mal occupée dernièrement physiquement et surtout mentalement en fait… Et aujourd’hui que je prends le temps, pas moyen de trouver ton adresse mail…

    J’ai trouvé que l’HSG c’était le pire niveau piétinage de pudeur…
    A côté le Huhner (bon c’est pas la fête du slip non plus mais) ça va. Les endovaginales c’est facile aussi finalement (surtout quand on est toujours avec le même médecin au final, on s’y fait (et pourtant j’ai pas de drap sur moi pour les endo, je l’attends comme ça cul nu, mais ça va).

    Je suis vraiment triste que ça t’ait fait pleurer. En prime faire ça un jour de boulot entre deux réunions, je te tire mon chapeau…
    Je t’envoie des pensées positives, courage pour le Huhner demain. On est toutes avec toi, on pense toutes bien fort à toi !

    • Héhé… mon adresse mail n’apparaît pas sur mon blog, faudrait que je la change pour une adresse anonyme et que je la rende publique, c’est embêtant sinon.
      En tous cas merci pour ton petit mot. J’ai vraiment pensé à toi quand j’étais sur la table, et je peux te dire que ça m’a fait drôle de penser à quelqu’un que je ne connais pas en vrai dans un moment comme ça… Mais ce que je ressentais était vraiment contenu dans les mots que tu avais posé sur cet examen.
      Merci pour tes encouragements, je t’embrasse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s