En vrac #4

Bon, le dernier article en vrac ne date pas d’il y a des lustres, mais Madame Pimpin s’excuse auprès de toi : comme elle ne met presque pas le nez dehors, personne ne l’emmerdebête, et elle n’a pas tellement d’autres sources de réflexion que celles inspirées par ses amis virtuels Lily, Marshall et Barney. Donc : envrac #4.

Chez le coiffeur

Vendredi, profitant de son congé arrêt avec sortie libre, Madame Pimpin est allée chez le coiffeur. Au beau milieu de la coupe, une jeune femme (la trentaine) est entrée, portant un bébé. Un tout petit bébé d’un mois ou deux. Emmitouflé dans un petit anorak d’esquimau trop mignon. Un minuscule bébé qui avait l’âge de celui qu’aurait dû avoir Madame Pimpin. (ouais c’est glauque de penser comme ça mais on y peut rien.) En voyant ce petit bébé, Madame Pimpin s’est sentie un peu triste et a d’emblée détesté la mère, mais il était si mignon que c’est vite passé.

C’est passé, mais elle s’est rappelée une conversation récente tenue avec Monsieur Pimpin, et elle y a pensé  pendant une bonne partie de la journée avec un certain malaise. Cette conversation avait pour objet un fait divers, selon lequel une femme ayant perdu son bébé a la naissance avait volé celui d’une autre et l’avait élevé pendant 15 ans. Monsieur Pimpin s’était insurgé contre cette foldingue qui méritait bien de croupir en prison comme une malpropre pour tout le mal qu’elle avait fait. Madame Pimpin, un peu plus modérée, s’était toutefois aussi rangée du côté des parents biologiques bien sûr.

Vendredi en regardant ce bébé elle a compris ce grain de folie qui s’est emparé de cette femme désespérée et a eu pitié d’elle. Attention, elle n’est pas en train de dire qu’elle aurait volé le bébé ou bien qu’elle trouvait ça normal de voler le bébé de quelqu »un. Madame Pimpin n’est pas folle et n’est pas une criminelle. Mais elle a ressenti toute l’injustice qu’a dû ressentir cette femme, et a compris qu’elle aussi était une victime dans cette histoire. C’est vrai, tu perds ton bébé et on t’oblige à faire comme si c’était normal comme si c’était la vie. On te force à taire ta colère et à vite reprendre le cours de ta vie. Pas de suivi, pas de main extérieure qui se tend, on te dit juste que la nature est bien faite mon cul. Et ça c’est pour une fausse-couche. Certes le suivi est plus sérieux quand le problème survient à la naissance, mais ça reste léger, et ajoute à ça un terrain psychologique instable et un entourage inexistant, pas étonnant qu’il ait des cas qui partent sévèrement en vrille. Madame Pimpin, avocate commise d’office.

Bref c’était sympa, le coiffeur.

Duphaston, nichons, projections

Les gros nichons de Madame Pimpin sont revenus ! Youpie ! Et sa courbe de température a nettement meilleure allure que les mois où elle n’avait pas de traitement. Meilleure allure, mais pas non plus belle comme celles des cassos analphabètes filles qui tombent enceintes au C1 de doctissimo. Ca monte bien mais ça s’écroule à 5, 6, 7 DPO et ensuite ça remonte. Bref on va pas épiloguer là dessus d’autant que Docteur Colley considère que la forme du plateau haut n’importe pas tant que la courbe ne redescend pas sous la projection de la ligne du plateau bas. Et puis à quoi bon se tracasser pour un cycle aussi catastrophique, hein. P*tain, Madame Pimpin s’était promis de ne plus se torturer avec cette histoire de température. Docteur Colley lui avait juste recommandé de surveiller l’augmentation de J13 à J18 pour s’assurer qu’elle ovulait. Il lui a pas dit de s’auto-persécuter à coups de thermomètre. Incorrigible.

J26/31 – 10DPO

Madame Pimpin n’en peut plus. Elle est au comble de la nervosité. Encore 5 jours d’attente (trop cool ça tombe juste pour son retour au boulot). Elle écoute en boucle Three Little Birds, de Bob Marley. Si Monsieur et Madame Pimpin devaient avoir une chanson « à eux » ce serait celle-là. D’habitude ça la calme. Là, ça marche pas trop, un coup ça la remplit d’espoir, un coup ça la fait chialer. Un coup elle se dit que les gros nichons, les nerfs en pelote, l’écroulement de sa courbe à 5DPO, ça peut être des signes d’une implantation (mais LOL quoi) et un coup elle se dit que ça marchera jamais.  Du coup elle envisage de se prendre une cuite monstre ce soir, et de dormir d’une traite de lundi matin à jeudi matin. Bonne idée nan ?

La Maman de Madame Pimpin

S’occupe de petits enfants. C’est son métier. Du coup elle en a toujours un ou deux sous le coude. En ce moment, Madame Pimpin est à la maison suite à son week end à l’hôpital, et sa maman s’est inquiétée pour elle. Alors elle l’appelle presque tous les jours. C’est super mignon. Indéniablement. Sauf qu’en ce moment sa maman s’occupe d’un petit enfant de 4 mois, et à chaque fois qu’elle téléphone à Madame Pimpin, le machin se met à brailler de façon bien audible (de façon à ce qu’on n’entende que lui). Et Madame Pimpin ça la gave. Bien sûr elle n’ose pas le dire, ça part d’une si gentille attention. « nan, Maman s’teuplaît arrête de prendre de mes nouvelles, ça me plombe ». Trop sympa ça…

Le rêve qui tue

Il y a deux jours Madame Pimpin a rêvé qu’elle faisait un test de grossesse C*ear Bl*e. Ça se mettait à clignoter en rouge avec une sirène (genre Welcome to Las Vegas) avant d’afficher « bravo – enceinte – 3 semaines ». Forcément elle était joisse en se réveillant. Quand je te dis qu’elle pète les plombs. (Comme par hasard c’est depuis ça qu’elle s’est persuadée qu’elle serait enceinte à C21.  Va falloir gérer le stock de vodka pour J31.)

Sur ce, Madame Pimpin te souhaite un bon dimanche.

Publicités

16 réflexions sur “En vrac #4

  1. Pose ce thermomètre Madame Pinpim, et tu t en éloignes. Allez déconne pas hein.
    Plus sérieusement ça ne sert à rien la prise de Temp quand on est sous supplément de progestérone (elle est faussée) donc relax hein.
    Sinon pour ton premier #1: je suis tellement en phase avec ce que tu ressens. Si tu savais le nombre de fois où l on m a empêché de pleurer la FC (ce n était pas un bébé ) alors que connard c est pas ce qu il était que je pleure mais ce qu il représentait .
    J ai encore tellement de colère contre mon entourage qui a minimisé cet épreuve (allez y a pas mort d homme, vous êtes jeunes, blabla bla….)

    La seule chose que je peux te dire c est que tu n es pas seule et pour te rassurer je ressens tout comme toi.

    Profite bien de ce congé pour prendre du temps pour toi et toi seule (et les séries j avoue c est bien pour déconnecter)
    Je croise très fort pour toi ! Et t envoie des bisous

    • OK Starsky t’as raison je le pose à quoi bon se foutre en l’air hein :)
      C’est une des choses qui me met le plus en colère cette minimisation, surtout quand elle vient de la part de ceux qui n’ont jamais vécu ça. Et c’est bien bon de ne pas être seule à ressentir cette colère là. Des bisous à toi aussi !

  2. (J’ai cru que tu allais parler de projections de fond de culotte)
    Les DPO c’est un peu l’horreur… Même quand tu sais que y’a zero chance pour que ça marche, on ne peut pas s’empêcher d’espérer et de se faire du mal…

    Quant au suivi; effectivement c’est léger… Mais parfois c’est l’inverse aussi, certains couples pour pouvoir avancer ont besoin qu’on les lâche, qu’on les laisse tranquilles…
    Après je ne sais pas si c’est notre société actuelle qui fait qu’on prenne sur nous et qu’on attende (parfois trop longtemps) avant de se faire aider… On veut toujours paraître plus forts, plus solides « je vais bien tout va bien » mais ça doit aussi être une démarche personnelle, quand ça va pas, il faut se faire aider. Peut-être qu’on ne sous entend pas suffisamment que oui ça peut ne pas aller, on a le droit de pas être bien, mais non faut pas rester avec en pensant que ça s’arrangera avec le temps, parce que ça s’arrange pas toujours…

    Je t’embrasse

    • lol non mon fond de culotte ne me pose pas de questions particulières en ce moment :)
      Je sais que chacun gère ses difficultés à sa façon et que tout le monde n’a pas les mêmes besoins pour aller mieux, mais ce que je déplore c’est qu’on ne propose pas de soutien, on n’a pas le choix. Je suis sortie de la clinique le lendemain matin de mon curetage, avec un arrêt de travail qui se terminait le soir même. Aucun médecin ne m’a pas conseillé de psy, j’en ai cherché une et suis tombée 4 mois plus tard sur une hippie qui m’assénait que toutes les choses arrivent pour une bonne raison et que le blocage était dans ma tête. J’aurais juste aimé qu’on me demande comment je me sentais à l’intérieur, et qu’on m’oriente si je le souhaitais vers un psy spécialisé…
      Et tu as raison sur le fait qu’on est conditionnés pour serrer les dents, et que dans notre mentalité collective : besoin d’aide = faiblesse, et c’est bien dommage !
      Bises et bon courage pour ton vilain J1 :(

  3. Bon courage pour les 5 jours à venir, Madame Pimpim.

    Pour ce qui est de kidnapper le bébé d’un autre, on en plaisante souvent avec Chouchou, quand il y a une poussette à peu à l’abandon par exemple. On se dit « Celui-ci, il est tout fabriqué, et livré avec la poussette en plus, allez hop, on l’embarque, ni vu ni connu! » Bien sûr on ne le fait pas.

    Quand je suis seule, dans un magasin ou autre, ça m’arrive aussi d’y penser. Quand je vois un enfant un peu loin de sa mère, et mignon en plus, je m’imagine en train de l’embarquer.

    Tu vois, y’a pas que toi qui a des idées bizarres!

  4. Fantasmer sur le fait d’embarquer le bébé des autres, ça me parle !!
    Je crois que c’est une pensée plus « courante » qu’on ne le croit, même si le passage à l’acte reste plus que marginal.
    Bien sur, dans le cas dont tu parles, je plains les parents, mais je plains aussi sincèrement cette femme, qui voit sa souffrance laisser le reste du monde indifférent.
    Sinon, je suis J21 mais vu que FertilityFriend a décidé de m’emmerder, je ne sais pas si je suis à 3, 6 ou 8 DPO. Ca va pas aider à ma santé mentale cette affaire !! :p
    Bon dimanche, reposes toi !!

    • Ah c’est pénible ça sur quoi il se base fertility friend ? Quand c’est comme ça je prends le DPO le plus tardif pour éviter de me faire une fausse joie, mais ça ne m’empêche pas de commencer malgré tout à psychoter dès la date de règles présumée la plus proche… Alors bon courage !
      Purée si une jeune maman tombe sur cet article et les commentaires, elle risque de ne plus jamais quitter son bébé des yeux !

      • Il se base tout bêtement sur les pics de température. Mais comme j’en ai eu 3, ma date présumée d’ovulation à changé 3 fois.
        Mais je vais faire comme toi, je vais partir du principe que la plus tardive est la bonne….
        Hu hu, ouais, une jeune maman risquerait de nous trouver un brin frappadingue :p

  5. Ahlala nous aussi on déconne sur le fait de piquer un bébé… Et heureusement ! Ca détend… Et on peut crier notre sentiment d’injustice. J’en ai mare mare et re-mare des annonces de grossesses autour de nous… Et si on a envie de le gueuler, c’est que ça défoule !
    Courage pour ces jours dpo qui duuuurent…
    Et oui… une fausse couche, ce n’est pas rien, ça peut être une vraie souffrance. Et c’est bien trop banalisé.

    • Oh ouiiiiii gueulons un bon coup !!!
      Finalement je n’ai pas cédé à l’appel de la vodka, je me suis juste armée de patience… pfiou… Concernant les fausses-couches j’aimerais que tous les médecins et futurs médecins pensent comme toi :)

  6. Je voulais juste te dire que j’adore la vodka.
    Et si jamais, j’aime aussi beaucoup le rhum.
    Et la téquila.
    En fait, tout sauf la Suze et le Martini.
    Oui, ce commentaire ne fait en rien avancer le schmilblick, il n’a d’autre vocation que de te faire savoir que tu n’es pas toute seule.
    Et que nos mères sont vraiment d’une maladroiture (??) qui frise la bêtise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s